l5r : la garde silencieuse Index du Forum
l5r : la garde silencieuse

 
l5r : la garde silencieuse Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. ::
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11, 12, 13  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    l5r : la garde silencieuse Index du Forum -> l5r : la garde silencieuse -> conte premier : l'origine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yogo Kinmochi


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 128

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 22:39 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

"Alors qui? C'est qui vous a proposé du travail de vulgaire gros bras dans son auberge?"
_________________
"Oui mon seigneur."


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Nov - 22:39 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Benkei


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 22:41 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

"Eh bien j'ai employé le terme auberge pour ne pas ternir l'image de ce village dont vous avez la charge. En réalité c'est un lieu de jeu et de boisson situé dans une des maisons...
Un lieu sans doute utile à ces heimins qui veulent par ce moyen oublier les affres de leur rude existence."
_________________
A qui est dépouillé, il reste les armes.


Revenir en haut
Yogo Kinmochi


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 128

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 22:48 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

"Heimin, je crains que je ne me sois trompé. Acceptes mes plus plates excuses et va-t-en dans ton auberge. Que ta famille puisse-t-elle perdurer dans son entreprise 1000 ans encore."


Une fois le Heimin sortit. 


"Benkei, dites m'en plus sur ce tripot."
_________________
"Oui mon seigneur."


Revenir en haut
Benkei


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 22:51 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

"Eh bien ce n'est rien d'extraordinaire : une petite maison transformée en modeste salle de jeu, endroit où l'on peut en outre consommer du saké.
Je n'approuve pas ce genre de lieu de perdition, mais je comprends sa place dans la vie des heimin. Ce lieu semble apprécié par les habitants."
_________________
A qui est dépouillé, il reste les armes.


Revenir en haut
Yogo Kinmochi


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 128

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 22:55 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

"Bien, tu vas aller chercher le tenancier et le mener au temple. Nous nous retrouverons la bas. Ne me dis pas où se trouve cet antre de la débauche et ne lui dit pas qui il va voir, parle lui juste d'un éminent membre de la communauté."
_________________
"Oui mon seigneur."


Revenir en haut
Benkei


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 22:57 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

"Très bien, yogo sama"
Et Benkei sortit de la maison pour se rendre au village...
_________________
A qui est dépouillé, il reste les armes.


Revenir en haut
Bayushi Kagetoshi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2011
Messages: 120

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 23:09 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Citation:
Benkei


Tu traverses le village en direction de l'est, pour prendre la direction du village des etas. Lorsque tu arrives à la petite cahutte abritant le tripot tu as la surprise de voir Kariya à l'entrée, assis sur une chaise pliante, katana hors du obi. Qui te regarde d'en dessous de son chapeau à large bord.

"Bien le bonjour Benkei. On vient perdre son argent au tripot ?"

Citation:
Kinmoshi


Le petit temple n'a pas bouger de place. Il fait toujours aussi délabré avec son tronc défoncé par un voleur il y a sans doute plusieurs dizaines d'années. Des traces d'habitation commencent à apparaitre aux alentours néanmoins. En tout cas les petites cruches de saké s'entasse nonchalamment sur le bord de la route.
_________________
"Je sais nager."


Revenir en haut
Benkei


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 23:14 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Benkei salua brièvement le ronin.
"Je ne fais que passer"

Il entra dans le tripot et essaya de retrouver l'homme qu'il avait déjà rencontré.
_________________
A qui est dépouillé, il reste les armes.


Revenir en haut
Bayushi Kagetoshi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2011
Messages: 120

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 23:15 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Citation:
Benkei


Kariya te fit geste d'entrée. Dedans tu débarques en pleine partie endiablé, visiblement des fils de fermier sont venu brûlé les économies familiales en saké et jet de dès. Tu passes en revu la salle et découvre le yakuza dans une alcôve aménagé au fond qui surveille le croupier.
_________________
"Je sais nager."


Revenir en haut
Benkei


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 23:23 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Il se dirige d'un pas sûr jusqu'à lui, le salue d'un mouvement bref.

"Heimin, serais-tu d'accord pour m'accompagner? Un éminent personnage souhaiterait te rencontrer."
_________________
A qui est dépouillé, il reste les armes.


Revenir en haut
Bayushi Kagetoshi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2011
Messages: 120

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 23:28 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Citation:
Benkei


Le Yakuza te regarde bizarrement un instant, surpris sans doute.

"Benkei. Tu comprendras que je ne peux pas quitter mon établissement alors que j'ai des clients entrain de perdre."

Il te fait un geste d'invitation.

"Mais prend place je te prie. Buvons le saké. Et parle moi plus avant de cet éminent personnage."
_________________
"Je sais nager."


Revenir en haut
Benkei


Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 23:34 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Benkei s'appuie contre la paroi.
"la personne qui m'envoie ne serait pas exactement ravie si vous ne venez pas au rendez-vous...
J’accepte un verre de sake mais je vous demande de m'accompagner au plus tôt."
_________________
A qui est dépouillé, il reste les armes.


Revenir en haut
Kakita Yoshimizu


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 84

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 11:24 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Après avoir mangé dans sa suite, Yoshimitzu fit apprêter son cheval et pris la direction du mont Aiyuki.


Alors qu'il venait de quitter le village depuis un peu plus d’un lieu, Yoshimizu vit l'air devant lui chatoyer. Un soudain coup de tonnerre traversa le ciel sans nuage et sortant de nulle part apparurent quatre hommes. Yoshimizu retint un mouvement de recul en découvrant ce qui ne pouvait être que des gaijins. Ils avaient la peau pâle, les yeux ronds et de longs nez. Leur accoutrement était étrange et ridicule, un hakama noir moulant, un haori rouge tout aussi moulant avec un étrange mon ressemblant à un croissant de lune écrasé sur le cœur. Un seul ressemblait vaguement à un Rokugani mais ses oreilles étaient étranges, effilées et formant une pointe.

Retenant son cheval effrayé d'une main ferme, l'autre sur la poignée de son katana, Yoshimizu déclama d'une voix légèrement tremblante:

-       Je suis Kakita Yoshimizu, de la famille Kakita du clan de la Grue, magistrat de ce territoire au service du fils des cieux Toturi le Pacificateur. Vous violez une loi divine, rendez-vous ou vous devrez affronter l'acier de mon sabre !

Un des étrangers d'âge mûr et de taille moyenne s'avança en souriant et dit:

    -  Heiho ham ze kapîteîne Keurke frohm zî enteurprîse, oui kom ine piss.

Yoshimizu mit pieds à Terre et s'avançant à distance de frappe, prit une pose de iaijutsu et dit:

    -  Au nom du fils des cieux, je te défie gaijin !

Yoshimizu eu la satisfaction de voir le sourire déserter le visage repoussant du gaijin. Celui-ci se tourna vers ses serviteurs et les apostropha d’une voix énervée.

-       Ouat ze fok! Uhai î donth spik inglish! Eivrhi bohdi ine ze yunîveurse spik inglish!

 

Sentant la colère l’envahir Yoshimizu cria :

-       Comment oses-tu me tourner le dos gaijin ! Retourne-toi et défends ton honneur pitoyable !

L’étranger se retourna le visage marqué par la contrariété puis porta la main vers ce qui semblait être un moignon de poignée de sabre à sa ceinture.

 

Dans un éclair de lumière le sabre de Yoshimizu fulgura tranchant le bras et le torse de l’étranger. Son geste terminé il arma son bras en une position de kenjutsu classique et s’avança vers les serviteurs tétanisés. Il pointa sa lame vers celui aux étranges oreilles et lui dit :

-       Toi, comment êtes-vous arrivé ici ? Quels cols, quelles routes avez-vous suivit ? Où est votre camp ?

L’étranger porta son poigné à la bouche et dit d’une voix rapide :

-       Stivi teileiporthacion !

Yoshimizu bondit le sabre en avant et fût soudain entouré d’une vive lumière blanc-bleutée qui l’aveugla. Il sentit tout son intérieur remuer  alors que ses pieds ne bougeaient pas puis dans un bruit de tonnerre il se trouva au milieu des gaijins dans une salle entièrement en fer. Fou de rage il termina son geste et transperça oreilles pointues avant de faucher d’un revers un autre étranger. Un bruit stridant et monocorde emplie soudain ses oreilles, la similitude avec la cloche d’alarme des pompiers lui fit comprendre la fonction du bruit. Tournoyant sur lui-même, tranchant et frappant d’estoc il acheva les gaijins à temps pour voir débouler dans la pièce un groupe de gaijin brandissant des moignons de poignée d’épée. Bondissant en hurlant il abattit son sabre encore et encore alors que les moignons se mettaient à lancer d’étranges traits d’or. Rapide comme l’éclair il massacra ces hommes visiblement dénués d’entrainement dans le combat au corps à corps et s’élança par une ouverture coulissante que coincée un corps mutilé.

Il se retrouva dans un étroit couloir de fer éclairé par des panneaux blancs. Courant le long du couloir il vit s’ouvrir un mur de fer, livrant passage à une femme plus vulgaire que la pire des catins. Lui fonçant dessus il la força à re rentrer dans la pièce et la suivit à l’intérieur. Devant lui s’ouvrait une grande pièce hémicyclique. Se tenant fermement sur ses jambes il toisa la dizaine de gaijins à l’air terrorisé qui occupaient la salle.

-       Je suis Kakita Yoshimizu de la famille Kakita du clan de la Grue, magistrat de Ten’Gai No Mura au service du fils des cieux, Toturi le pacificateur. Vous êtes mes prisonniers !

Puis avisant un grand fauteuil au centre de la pièce il s’y assit et planta sa lame ensanglantée dans le sol de métal.

 

Quelques mois plus tard…

 

L’Enterprise sortit d’hyper espace en vue d’une planète inconnue. Sur la passerelle  Yoshimizu vêtu d’un kimono confectionné dans cet étrange tissu froid et collant gaijin, regardait cette boule ocre sur la grande fenêtre de vision. Ce n’était clairement pas un paysage qu’il connaissait. Il tapa de rage sur l’accoudoir de son trône faisant sursauter sa favorite du moment. Avisant un de ses membres d’équipage il lui dit d’une voix grondante :

-       Cette chose ne m’intéresse pas ! Ramenez moi sur la terre des hommes ou je recommence à tuer des membres d’équipage !

-       Kapîteîne zisse ouorldh loukh heînteuresstïnhgue. Oui wricéve som siguenol.

-       Arrête de parler de charabia animal ça ne m’intéresse pas.

Le prisonnier dit alors d’un ton empressé :

-       Teurnone ze monitor.

Soudain la fenêtre de vision s’emplit d’un visage de cauchemar. Une peau blafarde, un demi-masque avec un œil rouge luisant. L’homme semblait être un colosse avec une armure bleue. Une voix rocailleuse emplit la pièce :

-       Streuingers yu breach ze perihméteure auf Ultramar, ine ze nem of ze emprorgode suhreineur.

Yoshimizu soupira :

-       Au moins ce ne sont pas des yétis des forets comme la dernière fois…


Yoshimizu sortit de sa somnolence. Il avait fait un drôle de rêve. Il sortit de ses fontes la carte et une bouteille d'eau puis regare autour de lui à la recherche de repaires.
_________________
Pour le lache il n'y a pas de vie, pour le hero il n'y a pas de mort.


Revenir en haut
Bayushi Kagetoshi
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2011
Messages: 120

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 23:48 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Citation:
Benkei et Kinmochi


Le Yakuza te sert de sa propre petite jarre une fine coupelle de sake. Un alcool fort mais avec un agréable retour en goût si tu te laisse aller à le boire. Il te parle alors sans quitter les yeux les jeunes heimins qui sont entrain de parler de plus en plus et de jouer de la même manière.

"Je t'accompagnerais Benkei, mais avec Kariya. Il m'a dit que tu avais rencontré le nouveau magistrat scorpion, et lui aussi d'ailleurs. Je n'aime pas les magistrats, ils ont tendance à se mêler des affaires des autres, d'honnête affaire qui de plus, par goût d'un idéal déconnecté de la réalité ou simple appât du gain. Dans le premier cas je suis, et nous sommes criminels civilisés de tout bord, un mal nécessaire, et pour le second cas, peu disposé à payer un impôt alors que ces prédécesseurs mon toujours royalement ignoré, moi et ma famille."

N'ajoutant rien le Yakuza but tranquillement son sake en regardant les hemins jouer et gagner. Il se leva et commença à quitter la salle précédent Benkei, juste avant que les joueurs n'hurlent de dépit en voyant leurs économies soudainement disparaitre. Dehors le Yakuza n'eut même pas besoin de faire de geste pour que Kariya se fiche son chapeau bas sur la tête et ne passe son daisho dans son Obi. Les trois se mirent en route dans le parfait silence jusqu'au petit temple où Kinmochi les attendait.

Citation:
Yoshimizu

L'étude approfondie mais un peu longue de la carte permis à Yoshimizu de déterminer que les nombreux cercles concentriques qui la parcourent sont en fait comme des tracés imaginaires indiquant l'inclinaison des terrains. Les longues lignes, en s'aidant du point de repère qu'est le mon Aiyuki serait sans doutes des chemins... Mais de nombreux caractères te sont encore trop obscure. En t'armant encore plus de patience et d'obstination tu es presque sûr d'être sur un des chemins indiqués... C'est de la montagne forestière dense. De nombreux sous-bois, des trâces d'animaux, des ronces et des racines qui en plus s'ajoute à un sens de l'orientation peu développer t'amène à presque te perdre.

Tu finis par atteindre après trois longues de marches en tenant ton cheval par la bride tellement les sentiers sont traitres à une petit clairière, qui doit correspondre au chiffre 8 et au kanji Feu. Tu t'y poses pour faire une halte et il te saute au yeux qu'il se trouve ici 8 bouleaux qui forment un cercle parfait. les chances que cette clairière soit naturelle sont maintenant bien faible, ou alors tu es dans un lieu mystique... Ce qui dépasse tes maigres facultés de bushi.
_________________
"Je sais nager."


Dernière édition par Bayushi Kagetoshi le Mer 23 Nov - 21:16 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Kakita Yoshimizu


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 84

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 00:50 (2011)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse. Répondre en citant

Yoshimizu attacha son cheval à un arbre proche de la clairière et s'en approcha, en fit le tour puis pénétra dans le cercle des 8 bouleaux.

Inspiré par le silence des lieu, Yohsimizu sortit la bouteille de saké en but une rasade au goulot avant d'en verser un peu au pieds de chaque bouleau.
_________________
Pour le lache il n'y a pas de vie, pour le hero il n'y a pas de mort.


Dernière édition par Kakita Yoshimizu le Mer 23 Nov - 18:21 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:14 (2018)    Sujet du message: Chapitre 1 : L'histoire de la garde silencieuse.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    l5r : la garde silencieuse Index du Forum -> l5r : la garde silencieuse -> conte premier : l'origine Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11, 12, 13  >
Page 10 sur 13

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com